Accueil / People, Show Tv / Ce chroniqueur de Touche pas à mon poste convoqué par la police ! Les infos !

Ce chroniqueur de Touche pas à mon poste convoqué par la police ! Les infos !

Ce chroniqueur de Touche pas à mon poste convoqué par la police ! Les infos !

Ce chroniqueur de Touche pas à mon poste convoqué par la police. Ce dernier raconte comment s’est déroulée son audition avec la police judiciaire.

Dans le numéro de TPMP diffusé ce jeudi 9 septembre 2021, l’on a appris qu’un chroniqueur de Touche pas à mon poste a été convoqué par la police ! 

Une enquête judiciaire vient d’être ouverte.

Il s’agit de Raymond Aabou. Ce chroniqueur exerce en parallèle le métier de livreur. C’est dans le cadre de cette activité qu’il fait aujourd’hui objet de convocation au commissariat ce mercredi 8 septembre. D’ailleurs, une enquête judiciaire vient d’être ouverte à son encontre. Dans quoi Raymond s’est-il bien fourré pour être impliqué dans une telle affaire ?

« Je suis auditionné pour une histoire de carreaux cassés, révélait-il à Cyril Hanouna ce 09 septembre 2021. Ce n’est rien du tout, c’est des chamailleries. Je n’ai pas fait exprès », poursuivait-il. Au cours de l’une de ses livraisons, Raymond Aabou aurait ravagé « une grande vitrine dans un immeuble qui appartient à une mairie ».

« Mais avant quand tu te faisais ça, tu te cassais. Tu t’en fous. Sauf que maintenant quand tu passes à la télévision, les gens t’ont vu. Donc ils m’ont dénoncé« , se mettait-il par expliquer. Après avoir été auditionné par un officier de police judiciaire, et répondu à tout un « questionnaire sur [sa] vie« , Raymond Aabou a été sommé en fin de compte de rembourser les carreaux cassés d’une valeur de 390 euros. Raymond Aabou se demande si cette affaire ne lui vaudrait pas des poursuites judiciaires. Cette décision repose sur la décision finale du procureur.

Raymond Aabou a un casier judiciaire bien rempli.

Profitant de cette mésaventure, Raymond Aabou est revenu sur une folle anecdote. En effet, ce n’est pas la première fois que le chroniqueur a eu des soucis avec la justice. Une décennie plus tôt, rappelait-il au présentateur historique de C8, lors d’une précédente collaboration à la radio qu’il a eue à ses côtés, il avait déjà fini au commissariat à cause de plusieurs happenings”. Des faits qui lui ont été rappelés lors de cette récente audition.

Et ce n’est pas tout ! Son casier judiciaire se trouve bien rempli. Une plainte déposée à son encontre en 2006 avait aussi été exhumée, une agression survenue en pleine rue de Paris et qui s’est terminée d’une bagarre.