Accueil / People / Caroline et Charlène de Monaco, la guerre est terminée grâce à Emmanuel Macron

Caroline et Charlène de Monaco, la guerre est terminée grâce à Emmanuel Macron

Caroline et Charlène de Monaco la guerre est terminée grâce à Emmanuel Macron

Caroline et Charlène de Monaco, la guerre est terminée grâce au président de la République, Emmanuel Macron. Cette annonce de taille faite par l’Elysée.

La princesse de Monaco est attendue cette fin octobre au Rocher. Un agenda bien chargé est déjà au programme. C’est à Paris où va avoir lieu la prochaine sortie officielle de l’épouse du prince Albert. Caroline et Charlène de Monaco, la guerre est terminée grâce à Emmanuel Macron. Ce grand rendez-vous est prévu pour ce mois de novembre.

Ce rendez-vous qui va réconcilier Caroline et Charlène de Monaco.

Le retour de la Première dame du Rocher va se faire sous le signe de la réconciliation. Après avoir mené durant des années, une guérilla sournoise, le mari de Brigitte Macron aura réussi à réconcilier les deux femmes. Ceci est lié à l’annonce capitale faite par Emmanuel Macron. Pour « son engagement civique au service de la nation«, le président de la République annonce que Joséphine Baker va faire son entrée au Panthéon lors d’une cérémonie très spéciale qui se tiendra le 30 novembre 2021.

Autant le couple princier que la mère de Charlotte Casiraghi seront présents à cet hommage national. A titre d’informations, elle sera la sixième femme à entrer dans le Panthéon. En outre, elle est la première femme noire à bénéficier de cet honneur national. Joséphine Baker a un lien très fort avec la famille princière de Monaco.

Découvrez ce lien de Joséphine Baker avec la famille princière.

Rappelons que la chanteuse franco-américaine émérite a été, à la fin de sa vie, épaulée comme jamais par la princesse Grace, la mère de Caroline, Albert et Stéphanie de Monaco. Victime d’un revers de fortune, l’épouse du prince Rainier III l’avait accueilli à Monaco pour lui proposer un logement à vie car Joséphine Baker avait été contrainte de quitter sa demeure en Dordogne à cause de ses colossales dettes.

« En 1974, avec l’appui de la princesse Grace, peut-on lire dans l’Obs. Elle triomphe à nouveau sur scène à Monaco pour l’inauguration du tout nouveau Sporting d’Eté(…) Forte de ce succès, la scène parisienne lui semble à nouveau possible. De fait, en 1975, elle remonte sur scène à Bobino pour fêter ses 50 ans de carrière. Elle a 69 ans. Elle triomphe. Mais le lendemain, elle meurt d’une hémorragie cérébrale.»