Accueil / People / Caroline de Monaco ignorée_ Cette décision judicieuse du prince Albert pour Charlène

Caroline de Monaco ignorée_ Cette décision judicieuse du prince Albert pour Charlène

Caroline de Monaco ignorée_ Cette décision judicieuse du prince Albert pour Charlène

Caroline de Monaco ignorée_ Cette décision judicieuse du prince Albert pour Charlène que sa sœur ne digère pas. Les détails.

Caroline de Monaco ignorée_ Cette décision judicieuse du prince Albert pour Charlène de Monaco que l’aînée des Grimaldi n’approuve pas. L’avis de la mère de Charlotte Casiraghi n’a jamais été considéré par son frère. Et il faut dire que le prince n’a pas_indique un expert royal_regretté sa décision plutôt judicieuse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fanpage (@royaleurope2021)

Caroline de Monaco exclue.

« Comme son père Rainier III »,_rapporte le magazine hebdomadaire Paris Match_ Caroline de Monaco « voulait une cérémonie plus aristocratique pour le mariage de son frère ». 

The Curse of Grace Kelly’s chilfdren_le documentaire portant sur la famille royale diffusé ce 10 juillet sur la chaîne Chanel 5_ revenait sur ce souhait de la grand-mère de Raphaël Elmaleh et Balthazar. Le prince Albert, confirme Joel Stratte- McClure, ne voulait rien savoir. Il avait déjà son propre avis intraitable à ce sujet et ne se laissait pas influencer par qui que ce soit !

Cette grosse crainte du prince Albert de Monaco avant de rencontrer son épouse Charlène.

Les propres confidences du journaliste fin connaisseur du Rocher ont également été reprises dans les colonnes du magazine Gala.  » Albert m’a dit, faisait-il savoir, qu’il se sentait désolé pour quiconque deviendrait la princesse de Monaco, en raison de l’effet bocal à poissons et des obligations qui accompagnent ce rôle ».

Mais lorsque le père de Jacques et de Gabriella a fait la rencontre de l’ex-nageuse professionnelle, tous ses doutes ont disparu d’un revers de main. S’il avait pris le temps d’attendre aussi longtemps, ça en valait le coup car « il était sûr après plusieurs années » que Charlène de Monaco « était la bonne« . En effet, le prince Albert de Monaco ne voulait surtout pas que la quadragénaire ne soit  » comparée à la princesse Grace Kelly« , assurait l’expert royal.