Accueil / People / Caroline de Monaco, cette requête très spéciale de l’ex du prince Albert, le Palais totalement secoué

Caroline de Monaco, cette requête très spéciale de l’ex du prince Albert, le Palais totalement secoué

Caroline de Monaco, cette requête très spéciale de l’ex du prince Albert, le Palais totalement secoué

Caroline de Monaco, cette requête très spéciale de l’ex du prince Albert…Voilà qui va complètement secouer le Palais en entier… Voici les détails.

Charlène de Monaco risquerait de sérieusement se froisser… Alors que la Première dame du Rocher est retranchée depuis des mois dans les terres sud-africaines, une rivale exploite la situation et se saisit de l’occasion pour se forger une place de marque au sein de la Principauté. Caroline de Monaco, cette requête très spéciale de l’ex du prince Albert. Si l’ancienne hôtesse de l’air parvient à obtenir une réponse favorable, le peu que l’on puisse dire c’est que le Palais serait secoué…

« Je pense être capable de gérer mon image en toute confiance et à bon escient » !

Elle semble prendre goût à être la « Première dame officieuse de la principauté » comme l’indique Gossip.net. L’ancienne nageuse professionnelle ne serait pas la seule à ne pas être contente à ce que la styliste s’installe au Rocher. Caroline de Monaco serait certainement du même avis.

Nicole Coste lui ferait de la concurrence… La mère d’Alexandre Coste-Grimaldi entend en effet occuper un rôle important à Monaco. Nicole Coste a d’ailleurs évoqué le sujet auprès de nos confrères de Paris Match, où elle pose avec son fils Alexandre, en Une de leur numéro.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PatRegal (@patregal)

« Les enfants ayant grandi, se justifiait-elle. J’ai aujourd’hui plus de temps à consacrer à des causes importantes. J’ai, du reste, l’intention de lancer un projet d’association qui me tient à cœur depuis longtemps. Et si, de ce fait, je dois être appelée à des fonctions plus exposées, laissait-elle entendre. Je pense être capable de gérer mon image en toute confiance et à bon escient ». Elle en a profité pour faire part de son attachement à la Principauté.

« Nous sommes liés, et mon nom est systématiquement associé à celui de Monaco ».

« Si l’on me propose de proposer de contribuer à une tâche charitable ou autre, poursuivait-elle. Je le ferai avec plaisir et bienveillance. Du fait de l’existence d’Alexandre, argumentait-elle. Nous sommes liés, et mon nom est systématiquement associé à celui de Monaco ». Voilà un appel du pied au prince Albert. « Dans le monde moderne où nous vivons, un peu de solidarité ne peut faire de mal à personne », concluait au final Nicole Coste.