Accueil / People, Show Tv / Bruno (12 Coups de midi) porté de nouveau sur les nuages en décrochant sa 7ème Étoile mystérieuse !

Bruno (12 Coups de midi) porté de nouveau sur les nuages en décrochant sa 7ème Étoile mystérieuse !

Bruno (12 Coups de midi) porté de nouveau sur les nuages en décrochant sa 7ème Étoile mystérieuse !

Nourri par l’ambition de dépasser le grand Maître Eric depuis qu’il a renversé le record de Paul, le phénoménal Fifou Dingo a encore frappé fort ! Bruno (12 Coups de midi) est porté de nouveau sur les nuages en décrochant sa 7ème Étoile mystérieuse. Découvrez comment il a trouvé la star qui se cachait derrière les petites cases de Jean-Luc Reichmann…

Chaque jour, le jeune homme d’à peine 30 ans réécrit aux côtés de Jean-Luc Reichmann l’Histoire du jeu méridien de TF1. Et exceptionnellement pour ce vendredi 23 juillet 2021, le beau brin au large sourire a ouvert une nouvelle page. Bruno (12 Coups de midi) porté de nouveau sur les nuages en décrochant sa 7ème Étoile mystérieuse !

Bruno décroche enfin sa 7 ème Etoile mystérieuse qui cachait le visage de Bernard Le Coq.

 

Bruno a finalement mis le voile sur le mystère laissé devant le visage de Bernard Le Coq et remporte en effet sa 7 ème Etoile mystérieuse. Celle-ci est composée par une vitrine de cadeau qui s’élève déjà pour ce vendredi 23 juillet 2021 à hauteur de 76 021 euros. Une valeur très conséquente qui a boosté le gain total de Bruno en fin d’émission à 786 445 euros.

Une 7 ème Etoile mystérieuse qui a permis donc à Bruno (12 Coups de midi) d’égaliser le record établi par les deux plus grands Maîtres de midi, Eric et Christian Quesada.

La réaction de Bruno en remportant sa 7 ème Etoile mystérieuse

Elle a été longue pour les téléspectateurs…, déclarait Bruno, le sourire aux lèvres. J’ai dû attendre qu’elle soit entièrement découverte pour la décrocher, s’amusait-il. Comme les émissions s’enchaînent rapidement en tournage, je ne me suis pas rendu compte qu’elle était aussi longue, ajoutait-il. Et surtout : c’est la première fois que je vais vérifier la vie d’une personne sur internet, et que je me dis qu’il ne s’agit pas d’elle. J’avais donc décidé de ne pas proposer son nom, confessait-il encore.

« Quand j’ai découvert son visage, il m’a fallu un petit moment avant que son nom me revienne… , racontait-il. J’aurais pu la trouver bien avant, enchaînait-il. Ça aurait été incroyable. On ne peut pas avoir un bon feeling à chaque fois« . Certes, mais l’essentiel a été fait. La rédaction de Trop-libre souhaite d’ailleurs longue vie à celui qui est voué à devenir le plus grand maître de midi.