Accueil / Actualités, People / Brigitte et Emmanuel Macron : cette grave raison qui va interrompre leurs vacances plus tôt que prévu !

Brigitte et Emmanuel Macron : cette grave raison qui va interrompre leurs vacances plus tôt que prévu !

Brigitte et Emmanuel Macron : cette grave raison qui va interrompre leurs vacances plus tôt que prévu !

Brigitte et Emmanuel Macron à Fort de Bregaçon…Découvrez cette grave raison qui va interrompre leurs vacances plus tôt que prévu !

L’heure de la pause estivale a enfin sonné pour Brigitte et Emmanuel Macron. Mais leur séjour risque de se raccourcir. Les détails.

Le couple présidentiel passe du bon temps à Fort de Brégançon

Comme à leur habitude, le président de la République et son épouse ont choisi le Fort de Brégançon, la résidence d’été des chefs de l’Etat. En profitant du calme et de la sérénité des lieux, Brigitte Macron et Emmanuel Macron peuvent s’adonner à leurs activités favorites.

Le chef de l’Etat pourrait, selon la dernière info de nos confrères du Parisien, filer, à grande vitesse, à bord de son jet-ski. Pour la Première dame, elle pourrait renouveler son expérience lors de ses diverses plongées sous-marines en compagnie ses petits-enfants. Mais les choses peuvent très vite se compliquer avec l’avancée très inquiétante de la quatrième vague de la Covid-19 en France.

Covid-19 : la quatrième vague fait rage en frappant les plus jeunes

Les effets néfastes de la quatrième vague de la maladie à coronavirus se font de plus en plus ressentir. Le nombre des gens hospitalisés commence à envahir les hôpitaux, plus précisément dans la partie sud du pays. Pour cette fois-ci, le virus vise de plus en plus les jeunes.

Selon une étude relayée par Franceinfo le 07 août 2021, l’âge médian de ceux qui sont admis à l’hôpital est de 63 ans au courant du mois de juillet 2020. À la même période, pour cette année 2021, l’âge médian est de 57 ans. Notons en effet que parmi les 8 000 hospitalisées en France, 785 sont âgés de moins de 40 ans.

« C’est inquiétant parce qu’à chaque vague qui passe, ce sont des sujets de plus en plus jeunes qui sont touchés, affirmait une infirmière au micro de la rédaction de Franceinfo, Christine Bergeron. Il doit y avoir des personnes qui pensent qu’ils ne peuvent pas l’attraper. Il n’y a pas de règles [avec ce virus]« , lâchait-elle pour alerter l’opinion publique.