Accueil / People /  » Bande d’ignorants que vous êtes !  » : Écœuré, Arthur entre dans une colère noire !

 » Bande d’ignorants que vous êtes !  » : Écœuré, Arthur entre dans une colère noire !

" Bande d’ignorants que vous êtes ! " : Écœuré, Arthur entre dans une colère noire !

 » Vous me donnez la nausée, bande d’ignorants que vous êtes. » Écœuré, Arthur entre dans une colère noire ! On vous dit pourquoi !

C’est à un gros coup de gueule du présentateur de « Vendredi tous est permis » que l’on a eu droit sur Instagram.  » Bande d’ignorants que vous êtes !  » : Écœuré, Arthur entre dans une colère noire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Arthur (@arthur_officiel)

Ce gros coup de gueule d’Arthur sur Instagram.

Lors de sa prise de parole de ce lundi 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a déclaré que la vaccination est désormais obligatoire pour tous professionnels de santé. Il a également évoqué la mise sur pied d’une extension du pass sanitaire.

Une décision qui n’a pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux. Ces derniers estimant que cela est une entrave à leur liberté. C’est_selon eux_ une façon pour dire que si vous souhaitez continuer d’aller aux restaurants ou aux cinémas, faites-vous d’abord vaccinez contre le Covid-19. Certains des internautes se sont mis à comparer cette stratégie vaccinale à la manière dont les Nazis étiquetaient les Juifs durant la seconde guerre mondiale. Une réaction qui n’a pas laissé indifférent Arthur, visiblement écœuré de la situation.


En story Instagram, ce mardi 13 juillet, le compagnon de Mareva Galanter n’a pas manqué de faire part de sa stupeur vis-à-vis d’une telle réaction. En légende d’un cliché d’une étoile de David, où est inscrite la mention « sans vaccin », l’animateur et producteur de mettre en légende : « Comparer la vaccination à la Shoah ! Vous me donnez la nausée, bande d’ignorants que vous êtes. » , peut-on lire.

« On essaie juste de vous empêcher de mourir » !

« On va reprendre quelques bases pour les débiles de Twitter, lâchait-il sous quelques photos de prisonniers des camps de concentration. À gauche les antivax pendant le Covid, à droite des juifs pendant la Shoah. Vous comprenez le problème de comparaison entre les deux ? »

Arthur a aussi profité de l’occasion pour souligner l’importance de la vaccination. « On essaie juste de vous empêcher de mourir, faisait-il savoir. On ne cherche pas à vous assassiner, prenait-il encore la défense du gouvernement. Un peu de décence, s’il vous plaît. » Des propos qu’il a fait illustrer par une image d’enfants squelettiques, séquestrés dans des Goulags, en vue de faire rappeler l’horreur survenue entre 1939 à 1945.