Accueil / People / Amandine Pellissard : abusée et détruite depuis son enfance, sauvée par la maternité !

Amandine Pellissard : abusée et détruite depuis son enfance, sauvée par la maternité !

Amandine Pellissard : abusée et détruite depuis son enfance, sauvée par la maternité !

Elle vient d’annoncer une onde de choc. Amandine Pellissard avoue qu’elle a été abusée et détruite depuis son enfance mais sauvée par la maternité.

Rendue populaire depuis sa participation à l’émission de téléréalité de la première chaîne, Familles nombreuses, la vie en XXL, Amandine Pellissard adore s’entretenir avec ses fans dans les réseaux sociaux, plus particulièrement sur Instagram. Si la mère de famille fait preuve d’une certaine pudeur quant à sa manière de se vêtir, elle ne semble pas imposer de limites pour les thématiques qu’ils abordent avec ses followers.

Amandine Pellissard, victime d’inceste durant son enfance.

Le mercredi 28 juillet 2021, contre toute attente, la maman de 8 enfants a fait une très lourde confidence sur son passé. En effet, elle a avoué avoir été victime d’inceste. S’il n’a pas précisé le nom de celui qui a abusé d’elle, elle a déclaré par la suite qu’il s’agissait d’un membre à part entier de sa famille. Cette terrible scène s’était produite durant son séjour chez son paternel.

Si elle n’a pas précisé aussi si son père a été mis au courant, elle a confessé que depuis l’instant de cet abus, son quotidien a été chamboulé. La jeune fille qu’elle était a eu l’impression que le ciel lui était tombé dessus.

« Évidemment, quand on subit ce genre de chose, on passe par différents états. Le tout premier état est bien sûr la honte, le déni et le silence« ,avouait-elle avec beaucoup d’émotions. « Les émotions s’enchaînent et les événements avec, forcément. Quand les choses explosent, elles explosent dans tous les sens du terme« .

Amandine Pelissard prépare la sortie de son livre autobiographie.

Ce qui a expliqué son instabilité émotionnelle tout au long de son adolescence et une partie de sa jeunesse. C’est la maternité qui l’avait rendu responsable. « Je dis souvent que mes enfants, particulièrement mon grand Léo, mon tout premier bébé, m’a littéralement sauvé la vie. Je pense qu’on peut le dire. Et je pèse mes mots« .

Elle est en phase d’écrire sa mémoire pour se débarrasser de toutes les ondes négatives provoquées par cet acte odieux.