Accueil / People / Albert de Monaco : plongée dans une grande souffrance, sa fille cachée lance un SOS !

Albert de Monaco : plongée dans une grande souffrance, sa fille cachée lance un SOS !

Albert de Monaco : plongée dans une grande souffrance, sa fille cachée lance un SOS !

La jeune adolescente de 15 ans est déchirée à jamais. Plongée dans une grande souffrance, la fille cachée de Albert de Monaco lance un SOS. Le point avec la rédaction de Trop-libre.

Depuis son pays natal, le Brésil, une jeune adolescente a provoqué de la stupeur accompagnée d’un tremblement chez les Rocher. Dans une lettre bouleversante adressée au prince, elle affirme être sa fille. Saisi par une plainte déposée par sa mère, un tribunal italien est sur la voie de la soumettre à un imminent test ADN. Les détails dans les prochaines lignes.

En attendant cette reconnaissance…

Vers la fin de l’année 2020, une jeune brésilienne de 15 ans a attiré l’attention du monde entier suite à une lettre déchirante qu’elle a écrite à l’attention du Prince Albert II de Monaco… Qu’elle considère comme son père biologique. Pour rappel, la missive en question date du 24 septembre 2020. Ce sont nos confrères du célèbre site allemand RTL qui ont rendu publique un court extrait ce texte très riche en émotion.

Complètement déboussolée, la jeune fille tente de convaincre tant bien que « son père » de procéder à sa reconnaissance. Une procédure qui ne risque de prendre une éternité si on se réfère à ses deux enfants illégitimes, Jazmin Grace et Alexandre Coste.

La première, née en au courant du mois de mars 1992, est le fruit de sa relation avec Tamara Rotolo, une Américaine qu’elle a rencontrée durant ses vacances estivales dans le Sud du pays. Le second, né au courant du mois d’août 2003, est l’aboutissement des années de relation avec l’ancienne hôtesse de l’air, Nicole Tossoukpé.

« Je t’ai trouvé, tu ne veux pas me voir« 

Pour revenir à cette lettre, la jeune fille de 15 ans n’est pas passée par quatre chemins pour interpeller le frère de Caroline de Monaco. « Cher papa », débutait-elle avec une très forte émotion.

« Quand j’avais 5 ou 6 ans, je n’arrêtais pas de demander à ma mère où tu étais et pourquoi tu n’étais pas avec nous parce que j’ai des amis qui ont toujours leurs deux parents avec qui jouer, mais je n’ai jamais eu de réponse de sa part », poursuivait-elle.

« J’en souffre, je ne comprends pas pourquoi j’ai grandi sans père, et maintenant que je t’ai trouvé, tu ne veux pas me voir« . Une souffrance totale pour elle.