Accueil / People / Albert de Monaco en pleine bataille d’héritage avec une ancienne professeure de Yoga, sacré pactole en jeu !

Albert de Monaco en pleine bataille d’héritage avec une ancienne professeure de Yoga, sacré pactole en jeu !

Albert de Monaco en pleine bataille d’héritage avec une ancienne professeure de Yoga, sacré pactole en jeu !

Albert de Monaco en pleine bataille d’héritage avec une ancienne professeure de Yoga. La rédaction de Trop-Libre vous livre tous les détails de l’histoire.

L’Obs vient de remettre sur le tapis la guerre judiciaire qui l’oppose à la veuve d’un riche Américain. Albert de Monaco en pleine bataille d’héritage avec une ancienne professeure de Yoga. Un immense pactole serait en jeu !

Un autre problème pour le prince Albert ?

Le quotidien du prince Albert de Monaco ne serait pas de tout repos. Entre les ennuis de santé de Charlène de Monaco, ses présumées crises conjugales, ses fonctions de souverain… Le frère de Caroline et Stéphanie de Monaco fait également face à des problèmes judiciaires avec une ex-professeure de yoga. Une histoire restée confidentielle jusqu’à ce que l’Obs la dévoile ce dimanche 29 août.

Cela fait près d’une décennie que la veuve de 68 ans de Kellogg Smith et le père de Jacques et Gabriella se livrent discrètement à un bras de fer judiciaire par le biais d’avocats interposés. La cause ? À la mort de l’Américain qui s’est éteint du haut de ses 85 ans, en 2011 à Monaco, 02 testaments différents auraient été rédigés dont le premier a été réalisé le 25 juin 2005 en faveur du prince Albert; et le second, daté du 29 août 2005 désignant sa veuve comme étant l’héritière à un tiers, les 2/3 tiers étant destinés aux œuvres de charités. Celui en faveur d’Albert a été écrit en version manuscrite tandis que celui de la veuve, réalisé chez un notaire.

Un patrimoine de 3,5 millions d’euros en jeu

Un patrimoine de 3,5 millions d’euros se trouve en jeu. Les deux protagonistes n’ont toujours pas trouvé un terrain d’entente. Celle qui n’a « pas peur de défier le rocher » aurait pensé à envoyer des huissiers toquer chez le fils de Grace Kelly afin d’accélérer l’évolution des choses. Une audience est prévue pour ce juin 2022. « En attendant, la Cour d’appel de Paris a prévu d’examiner le 9 septembre la demande de la veuve ». Une requête visant à débloquer les fonds détenus par la banque.