Accueil / People, Show Tv / Affaire conclue : gros moment de solitude pour Sophie Davant et Harold Hessel après cette bourde

Affaire conclue : gros moment de solitude pour Sophie Davant et Harold Hessel après cette bourde

Affaire conclue : gros moment de solitude pour Sophie Davant et Harold Hessel après cette bourde

Retour dans cette séquence d’Affaire conclue, gros moment de solitude pour Sophie Davant et Harold Hessel après cette bourde de l’animatrice.

L’animatrice de France 2 a encore fait des siennes. Dans Affaire conclue, retour sur ce gros moment de solitude pour Sophie Davant et Harold Hessel après la bourde faite par l’ex de Pierre Sled ce lundi 4 octobre 2021.

La grosse bourde de Sophie Davant a valu un grand moment de malaise sur le plateau pour elle et son acolyte préféré, Harold Hessel.

Un certain Peter était venu pour se débarrasser de deux tables basses appartenant à sa maman. Un objet qui a visiblement emballé Harold Hessel qui les a trouvées indémodables, notamment lorsqu’il a découvert qu’elles étaient signées par Pierre Vandel. Il s’agit comme l’avait expliqué le commissaire-priseur, d’un créateur français de mobiliers lancé par le couturier Pierre Cardin.

Alors qu’Harold Hessel poursuivait ses explications, Sophie Davant avait tenté de glisser la plus petite table sous la grande. Elle a eu beau retourner le meuble dans toutes les directions, elle a fini par appeler son acolyte pour venir à son secours. Sauf  qu’Harold Hessel était plus perdu qu’elle. Le duo choc d’Affaire conclue n’avait pas compris que les deux tables étaient gigognes avant que le vendeur envoyé par sa mère n’intervienne. Une séquence inoubliable qu’il ne faut surtout pas rater.

« Vous pensiez qu’elle n’allait pas dessous ? Donc vous êtes aussi blonde que moi ! »

« Vive la blonde !« , lançait-elle en riant, visiblement un peu gênée. Il y a des moments où je me sens très très seule ! Pardon ! », expliquait-elle. « Je ne vous aide pas beaucoup, c’est vrai ! », complétait l’expert priseur phare de l’émission d’enchères. »Vous pensiez qu’elle n’allait pas dessous ? Donc vous êtes aussi blonde que moi ! », lui répondait-elle laissant un Harold Hessel complètement rouge de honte. Un véritable moment de solitude pour le duo incorrigible ! Ces deux-là, que serait l’émission sans tous les deux ! Pas de doute qu’entre eux, ce fut un vrai coup de foudre amical comme l’avait confié Harold Hessel auprès de nos confrères de Gala. « Un déclic immédiat », comme le décrit si bien le commissaire-priseur lorsqu’il revient sur leur rencontre.