Accueil / People / 14 juillet : Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau témoins « d’une scène de ménage » qu’ils ne sont pas près d’oublier !

14 juillet : Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau témoins « d’une scène de ménage » qu’ils ne sont pas près d’oublier !

14 juillet : Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau témoins "d’une scène de ménage" qu'ils ne sont pas près d'oublier !

Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau témoins « d’une scène de ménage » qu’ils ne sont pas près d’oublier en plein 14 juillet ! Les détails !

14 juillet : Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau témoins « d’une scène de ménage » qu’ils ne sont pas près d’oublier ! Une grosse dispute survenue en coulisses au cours de leur rencontre avec l’époux de Brigitte Macron. Le duo était en effet en charge d’animer les festivités du 14 juillet. Il faut dire qu’ils étaient ahuris ce jour-là.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

« L’actualité se joue sous (leurs) yeux » !

Comme assuré dans Le Point, par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau, « l’actualité se joue sous (leurs) yeux« . D’ailleurs, comme ils sont_à plusieurs reprises_amenés à animer de grands évènements, cela leur réserve de bien de lots de surprises… Comme ce fut le cas de ce 14 juillet 2017. Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau avaient à l’époque, été témoins « d’une scène de ménage entre le chef de l’état-major et le chef de l’État« . En effet, le binôme avait_malgré eux_ assisté à une altercation entre Emmanuel Macron et le général Pierre de Villiers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TF1 Le JT (@tf1lejt)

« Avec Anne-Claire, on se poussait du coude et on se disait que ça se passait mal entre les deux, » se rappelait Gilles Bouleau. Ils avaient vu juste… Quelques jours plus tard soit le 19 juillet 2017, le principal intéressé a déposé sa démission.

Cette autre scène avec Donald Trump déterrée !

Et ce n’est pas la seule scène à laquelle ils ont assisté ! Les deux journalistes phares se sont également souvenus d’une autre scène, mais cette fois en présence de l’ancien chef d’Etat américain Donald Trump. Toujours en 2017, le duo était témoin « d’une embrassade forcée entre Donald Trump et Emmanuel Macron« . Des scènes qui n’ont pas manqué de marquer leurs esprits, notamment parce qu’Emmanuel Macron jouait encore le début de son quinquennat. Une chose est sûre, il y a pris goût au point de vouloir briguer un deuxième mandat,  s’il parvient à se faire réélire en 2022.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Point (@lepointfr)