Articles Tagués 'multiculturalisme'

« Désintégration Française » et intégration en panne : les maladies de la France

« Désintégration Française » et intégration en panne : les maladies de la France

L’auteur de « l’Histoire de France interdite » (2014), Dimitri Casali, revient dans son nouvel ouvrage, « Désintégration française » sur les principaux maux qui minent notre pays. Après avoir posé un diagnostic inquiétant, l’auteur montre le processus d’autodestruction à l’œuvre au sein même de l’Education nationale et ses effets sur la mémoire, notamment de la colonisation, mais aussi sur le modèle d’intégration.

République multiculturelle ou monopolistique ?

République multiculturelle ou monopolistique ?

Le 14 octobre, Mgr Pontier, président de la Conférence des évêques de France, expliquait dans un quotidien qu’il est indispensable de « réfléchir au concept de nation, de pays, dans une société qui est devenue, qu’on le veuille ou non, pluraliste, plurielle ». Ce constat semble partagé par une majorité de Français : 54 % considèrent même que « la France doit devenir une société multicuturelle » (Ifop-Paris Match : « Les Français, regards sur leurs identités et valeurs », 2016). Et plus particulièrement les plus jeunes, les plus pauvres, la gauche mais… pas les catholiques.

An interview with Christophe de Voogd

An interview with Christophe de Voogd

On the eve of the May 2014 European elections, the Eurobarometer and many national polls indicate a growing sense of indifference, distance and even mistrust towards the EU, its institutions and politicians. Only 32 per cent of Europeans have a positive image of the Union, while 55 per cent of the Dutch would consider leaving the EU, 60 per cent of the French distrust it, and let’s not even mention the British! Even the most enthusiastic Europhiles must admit that “something is rotten in the kingdom of Europe”. Trust, image and expectations in relation to the EU have all lost some 20 points since 2004. We ask ECF Board Member Christophe de Voogd, Associate Professor at the Institute of Political Studies in France, what is to be done.