Articles Tagués 'euro'

L’Europe au banc des accusés

L’Europe au banc des accusés

Qu’il s’agisse d’un véritable désaveu pour l’Europe ou d’un vote contestataire, les Européens ne peuvent qu’être déçus du Bruxelles-bashing ambiant. C’est le parti pris de Catherine Chatignoux et Renaud Honoré, journalistes chargé de l’Union européenne pour Les Echos, qui dans L’Europe au banc des accusés répondent aux accusations les plus régulièrement formulées contre l’Europe.

L’économie française en 2014

L’économie française en 2014

Ce volet 2014 des repères de L’économie française est construit en deux parties. Tout d’abord, les auteurs dressent un tableau de l’état de notre économie, puis abordent une série de thèmes plus polémiques tels que la réduction des déficits ou la réforme des retraites. Le constat introductif d’Eric Heyer est sans appel : les années 2000 ont été « médiocres » d’un point de vue économique. L’Euro fort, couplé aux politiques budgétaires non coordonnées est responsable du marasme économique actuel.

1914-2014 L’Europe sortie de l’Histoire ?

1914-2014 L’Europe sortie de l’Histoire ?

Trop Libre vous invite à découvrir le compte rendu de l’ouvrage de Jean-Pierre Chevènement, « 1914-2014 L’Europe sortie de l’Histoire ? ». Son analyse politique nous permet de mieux comprendre les enjeux et les opportunités s’ouvrant à l’Europe en 2014 et nous propose de revenir sur les événements ayant précipité sa « sortie » de l’Histoire. Monsieur Chevènement sera l’invité de la Fondation pour l’innovation politique demain, mardi 21 janvier 2014. Vous pourrez suivre le débat dès 18:30 sur www.fondapol.org

Euro fort (2°) : Et si on parlait d’intérêts bien compris ?

Euro fort (2°) : Et si on parlait d’intérêts bien compris ?

Dans un article précédent l’économiste Nicolas Goetzmann a mis en lumière la divergence nette d’intérêts entre la France et l’Allemagne quant au niveau de l’euro, qui serait profitable à cette dernière au détriment de notre pays et plus largement de l’ensemble de la zone euro. Christophe de Voogd, responsable du blog « trop libre », présente aujourd’hui un point de vue différent, fondé sur des considérations historiques de moyen et de long terme. Et s’il rejoint Nicolas Goetzmann sur l’urgence d’un assouplissement de la politique monétaire européenne, il formule différemment les termes de cet enjeu.