Lutte contre le gaspillage alimentaire : une nouvelle économie

15951717452_db57fddd28_z10 millions de tonnes [1]. C’est le poids des déchets alimentaires produits chaque année en France. Ce chiffre a de quoi interpeller, notamment lorsqu’on sait qu’une grande partie de ces déchets sont encore consommables au moment où ils sont jetés.

20 milliards d’euros [2]. C’est le coût que représente le gaspillage alimentaire chaque année et que la loi nouvellement votée entend diminuer de moitié d’ici 2025.

La loi, adoptée à l’unanimité à l’Assemblée Nationale, impose aux acteurs de la grande distribution de signer des conventions d’ici le 1er juillet 2016, avec des associations caritatives afin qu’elles récupèrent leurs invendus encore comestibles [3]. La loi prévoit même des sanctions en cas de non signature (une amende pouvant aller jusqu’à 7500 euros et jusqu’à deux ans d’emprisonnement).

« La distribution c’est plus facile… puisque c’est déjà en route »

Cette loi s’inscrit dans la continuité du pacte national anti gaspillage mis en place en 2013 par Guillaume Garot, ministre délégué à l’agroalimentaire. Elle s’adresse aux grandes surfaces, et ne prend pas en compte la restauration ni les ménages, qui sont pourtant de gros « gaspilleurs », avec 6,5 millions de tonnes de déchet par an pour les foyers et 1,5 pour les restaurants [4].

Les grandes surfaces ne produisent que 5 à 10% des déchets alimentaires. Selon Michel Edouard Leclerc (Président directeur général de l’enseigne de grande distribution E. Leclerc), cette loi « stigmatise » la grande distribution alors que celle-ci a adopté, depuis plusieurs années déjà, des mesures pour redistribuer ses invendus et diminuer son pourcentage de déchets. La plupart des grandes surfaces ont, d’ailleurs, déjà signé des conventions avec des associations (Restos du Cœur, Croix Rouge etc.). Pourquoi la dernière loi ne s’attaque-t-elle alors qu’à la grande distribution ? Parce que, selon Monsieur Leclerc « la distribution c’est plus facile… puisque c’est déjà en route » [5].

D’autres problèmes ne sont pas soulevés par cette loi, notamment les difficultés que rencontrent les associations pour récupérer la nourriture dans des conditions réglementées. Pour pouvoir signer des conventions avec les grandes surfaces et redistribuer de la nourriture, elles doivent impérativement respecter des règles sanitaires strictes et pour cela disposer de camions réfrigérés et d’autres matériels spécialisés extrêmement couteux [6].

Une loi utile ?

La loi semble donc incomplète mais pas complètement inutile pour autant. Les grandes surfaces qui n’auraient pas encore signées de convention seront tenues de le faire d’ici un an, ce qui permettra de généraliser le principe des conventions et de réduire considérablement le poids et le coût du gaspillage alimentaire par les grandes surfaces.

Des initiatives déjà engagées

En ce qui concerne le gaspillage en général, il existe aujourd’hui de nombreuses initiatives qui ont pu sensibiliser la population à ce problème [7]: l’opération Gueules Cassées (pour pousser à l’achat de fruits et légumes « difformes » ou « moches ») ; la multiplication de la pratique du Doggy Bag à l’américaine (avec le Gourmet Bag par exemple) ; l’opération lancée par Sodexo (« Moins de miettes, c’est plus d’assiettes ! ») ; des applications smartphones comme Gaspfinder ou encore Checkfood. Des ateliers animés par des chefs pour apprendre à cuisiner les restes sont également organisés et nos voisins outre-Rhin ont même décidé de mettre une dizaine de frigos en libre-service dans Berlin.

Pour aller plus loin:

[1] http://alimentation.gouv.fr/gaspillage-alimentaire-campagne

[2] https://www.epochtimes.fr/loi-sur-le-gaspillage-alimentaire-etat-des-lieux-en-france-et-aux-etats-unis-4697.html

[3] http://www.actu-environnement.com/ae/news/deputes-concretisent-lutte-contre-gaspillage-alimentaire-24584.php4

[4] http://alimentation.gouv.fr/gaspillage-alimentaire-campagne

[5]http://www.huffingtonpost.fr/micheledouard-leclerc/gaspillage-alimentaire–big-bang-pour-un-pschitt-_b_7421040.html?utm_hp_ref=fr-politique

[6] Ibid.

[7] http://www.leparisien.fr/environnement/alimentation/anti-gaspillage-alimentaire-zoom-sur-des-initiatives-intelligentes-22-05-2015-4793087.php

« Crédit photo Flickr: US Department of Agriculture»

Qu'en pensez-vous?