Impôts: pourquoi les classes moyennes supérieures ont des raisons d’avoir peur

Le dernier papier de Christophe de Voogd dans Le Figaro

TRIBUNE – En dépit de certaines déclarations d’Emmanuel Macron visant à rassurer, il est à craindre que le grand débat se conclue par des impôts supplémentaires pour les «cols blancs», souligne l’historien Christophe de Voogd.

Des voix de plus en plus nombreuses et inquiètes se font entendre quant à l’issue probable du grand débat national: des impôts supplémentaires. Et ces commentateurs de noter avec justesse que nous aurions là un terrible paradoxe. Le mouvement des «gilets jaunes», né d’un ras-le-bol fiscal (en l’occurrence la surtaxation des carburants), déboucherait in fine sur l’exact contraire de son inspiration initiale.

Paradoxe qui ne surprendra pas le lecteur de Tocqueville (la Révolution n’a-t-elle pas renforcé la centralisation d’Ancien Régime?) et qui prêterait à sourire, si nous n’étions pas déjà le pays connaissant la plus lourde pression fiscale, les plus fortes dépenses collectives et un déficit budgétaire têtu, qui sera, l’an prochain, le plus important de la zone euro.

Lire la suite sur le site du Figaro

http://premium.lefigaro.fr/vox/economie/2019/02/13/31007-20190213ARTFIG00307-impots-pourquoi-les-classes-moyennes-superieures-ont-des-raisons-d-avoir-peur.php

Photo by rawpixel on Unsplash

Qu'en pensez-vous?