Free : des résultats en trompe l’œil ?

Lancé en janvier 2012, Free Mobile revendique le recrutement de 3,6 millions d’abonnés en 6 mois. Free Mobile se positionne ainsi comme le quatrième opérateur de téléphonie mobile avec 5,4 % du marché français, derrière les opérateurs historiques (SFR, Bouygues Telecom, Orange).

Cette arrivée massive de nouveaux clients a permis à Iliad, maison mère de Free, de voir son chiffre d’affaires semestriel augmenter de 39 %. Toutefois, le bénéfice semestriel a, quant à lui, baissé de 45 % (à 80 millions d’euros), de même pour la trésorerie.

Des chiffres paradoxaux ? Non, ce sont seulement les coûts de lancement qui ont induit cette baisse. Rien de préoccupant en soi, pour le groupe qui prévoit de dépasser les 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Reste la question épineuse de la fiabilité du service et de la fidélisation des nouveaux abonnés…

Julien Monardo

Qu'en pensez-vous?