Paradoxa

Zones de sécurité prioritaire : La défaite de Manuel Valls

Zones de sécurité prioritaire : La défaite de Manuel Valls

Alors que Manuel Valls vient tout juste d’être nommé Premier ministre, l’analyse du vote dans les zones de sécurité prioritaire (ZSP) constitue un élément décisif quant au bilan du nouveau locataire de Matignon. Au lendemain des élections municipales, une question se pose : son action au Ministère de l’intérieur entre mai 2012 et avril 2014 a-t-elle porté ses fruits ?

L’autre bilan des municipales : la rénovation citoyenne

L’autre bilan des municipales : la rénovation citoyenne

Tout semble avoir été dit sur les dernières municipales : montée de l’abstention, poussée du FN, « vague bleue », déconfiture du PS etc… Même si curieusement bien des commentateurs n’avait pas prévu l’ampleur inégalée de toutes ces tendances, en particulier dans la France urbaine. Il reste que derrière ces résultats à la fois massifs et finalement « classiques », un autre phénomène moins relevé : les signes incontestables et multiples d’un renouvellement citoyen.

Crise : un autre diagnostic, une autre solution

Crise : un autre diagnostic, une autre solution

Les récents vœux du Président Hollande marquent un clair infléchissement libéral, au moins dans les mots, des impératifs de la politique française. Dans un premier article, Nicolas Goetzmann revient sur le diagnostic de la crise actuelle, profonde et durable, de la zone euro. Christophe de Voogd et Nicolas Goetzmann poursuivront lundi la réflexion dans un article cosigné en faveur d’une solution franco-allemande à l’impasse actuelle.

Prostitution: gare au néo-puritanisme!

Prostitution: gare au néo-puritanisme!

La proposition de loi sur la prostitution qui sera discutée fin novembre contient d’utiles mesures notamment en matière de réinsertion mais la pénalisation prévue des clients s’avère être un contresens en même temps qu’une mesure liberticide : en ce domaine comme en tant d’autres, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

« Nouveau capitalisme » : après l’éthique protestante, la morale des hackers

« Nouveau capitalisme » : après l’éthique protestante, la morale des hackers

Pekka Himanem, jeune philosophe finlandais, considère que l’« «éthique protestante » – telle que définie par le sociologue Max Weber – ne serait plus l’esprit qui caractériserait le bon fonctionnement de notre système économique. Pour celui-ci, c’est bien une nouvelle forme de perception du travail, inspirée par les geeks de la Silicon Valley et du MIT, qui prédominerait aujourd’hui.