Livresque

La chute de l’Empire humain : une Histoire de l’intelligence artificielle de 1957 à 2040

La chute de l’Empire humain : une Histoire de l’intelligence artificielle de 1957 à 2040

Lucie, un « robot intelligent », écrit ses mémoires. Sous la plume de Charles-Edouard Bouée et François Roche, elle présente une trajectoire de l’intelligence artificielle en deux parties : une partie historique de 1957 à 2016, et une partie où les auteurs exposent leur vision de l’avenir à horizon 2026, 2038 et enfin 2040. Pédagogue et vertigineux.

 La France des évolutions, ou comment voir le verre à moitié plein

 La France des évolutions, ou comment voir le verre à moitié plein

À première vue, la France semble vivre des temps difficiles. L’économie est en crise, les tensions politiques et sociales se multiplient. Les jeunes diplômés qui entrent sur le marché du travail craignent pour leur avenir et ne l’abordent pas, pour la plupart d’entre eux, de manière sereine. Le monde dans lequel nous vivons n’est pourtant pas dévasté, bien au contraire : l’explosion d’Internet a apporté une multitude de nouvelles opportunités, et contribue largement à faire évoluer la société dans le bon sens. Peu à peu, le monde devient « plus fluide, plus innovant, plus authentiquement solidaire » : c’est ce que s’applique à démontrer Erwan Le Noan dans son ouvrage, intitulé « La France des opportunités : toutes les bonnes nouvelles qu’on ne vous dit pas ».

Insoumission, pour que vive la nation.

Insoumission, pour que vive la nation.

Dès son titre, Insoumission. Pour que vive la nation, référence au roman d’anticipation de Michel Houellebecq,Guillaume Larrivé donne le ton. Le député de l’Yonne fait le pari de prendre à contrepied le diagnostic posé par Michel Houellebecq, en encourageant une insoumission nationale. Face à une perspective pessimiste mais réaliste, il propose de refuser le renoncement face à une France ankylosée par un Etat obèse, des choix publics hasardeux et des manœuvres politiciennes bien éloignées de l’intérêt général.

« La France identitaire. Enquête sur La réaction qui vient »

« La France identitaire. Enquête sur La réaction qui vient »

« J’ai peur de la libanisation de la France ». Voilà ce qui inaugure cet ouvrage; Le ton est donné, l’auteur citant également dès les premières lignes Alain Finkielkraut selon lequel le camp de ceux qui se sentent « devenir étrangers sur leur propre sol » n’est plus circonscrit à l’extrême droite ou aux électeurs du Front national. On perçoit alors aisément la volonté de l’auteur, journaliste et essayiste, de montrer que la question identitaire percute désormais notre société et qu’il va falloir en débattre, sans détour. C’est l’objectif que propose l’auteur de cet essai passionnant, abordable et d’utilité publique, mené de façon courageuse, franche et sans détour.