Tous les articles de Jean Senié

Le Front national et les dangers de rabattre l’ancien sur le nouveau

Le Front national et les dangers de rabattre l’ancien sur le nouveau

Alors que les derniers sondages indiquent une candidate Front national en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle, il est bon de s’arrêter sur la montée en puissance de ce parti et d’essayer de comprendre comment il a pu imposer sa vision sur la scène politique française. L’entreprise, louable, de Michel Eltchaninoff dans son dernier livre, Dans la tête de Marine le Pen, s’inscrit dans ce projet. Loin d’une littérature d’anathèmes qui, si elle rassure à bon compte, ne parvient pas à analyser la nouveauté de la situation politique, le philosophe entend prendre au sérieux le parti d’extrême-droite.

Hubert Védrine au chevet de l’Europe

Hubert Védrine au chevet de l’Europe

La situation que connaît aujourd’hui l’Union Européenne est critique. C’est le constat que dresse, avec lucidité, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Hubert Védrine, dans un essai roboratif et engagé, Sauver l’Europe. Exaspéré par les discours défaitistes des populistes sur l’Europe, il tance tout aussi vertement les eurobéats, partisans de la stratégie du vélo – elle suppose que le deux-roues se maintient verticalement à l’unique condition d’avancer – qui ne cessent de défendre une intégration politique toujours plus mythifiée et toujours plus irréalisable.

« Les pathologies politiques françaises » : La fièvre obsidionale

« Les pathologies politiques françaises » : La fièvre obsidionale

Alain Duhamel ausculte dans son dernier livre les « pathologies politiques françaises ». Fort de sa connaissance de l’histoire politique française et de son expérience du milieu politique, il s’essaie à un diagnostic des maux qui affligent le pays.Il en identifie huit, à savoir l’inconstance, le déclinisme, l’égalitarisme, le nationalisme, le conservatisme, l’extrémisme, l’intellectualisme et la discorde. Sans établir entre eux de hiérarchie, bien qu’en insistant plus lourdement sur le poids de l’inconstance et de la discorde comme facteurs de la crise politique actuelle, il dresse une généalogie de ces pathologies pour expliquer combien elles pèsent sur le présent.

L’impossible « communauté internationale »

L’impossible « communauté internationale »

Dans un court essai d’une centaine de pages, Hubert Védrine répond à une question apparemment simple et qui, pourtant, soulève d’innombrables enjeux. Il cherche à savoir si le vocable « communauté internationale » a une existence réelle ou s’il n’est qu’un artifice utilisé dans le langage courant, sans fondement aucun. Le cas échéant, serait-il possible de forger cette « communauté » et surtout autour de quelles valeurs, de quels projets ?