6 800 dollars … le « crowdfunding » appliqué aux thèses !

6 800 dollars … le « crowdfunding » appliqué aux thèses !

Soit 5 300 euros.

Il s’agit de la somme récoltée par Olga Turcan, doctorante moldave en sciences du langage à l’Université de Strasbourg. Fauchée et épuisée de devoir sans cesse cumuler les ‘petits boulots’, cette étudiante a eu l’ingénieuse et non moins lucrative idée de se lancer dans un projet de « crowdfunding », financement participatif sur le principe des dons. Pas moins de 130 mécènes aux profils divers (retraités, autres étudiants, etc) ont accepté de financer une partie du projet, sans garantie ni remboursement attendus. Rien si ce n’est un mail chaleureux de remerciements envoyé par Olga à l’ensemble de ses bienfaiteurs. [1]

Cette méthode se développe sur Internet depuis les années 2000 ; faisant appel à la générosité des internautes, elle n’a de cesse de toucher des domaines de plus en plus divers : d’abord celui de la production musicale (MyMajorCompany [2], qui a permis le financement de l’album de Grégoire ou encore celui d’Irma), puis des projets personnels de séjours humanitaires et/ou associatifs.

450. C’est le nombre de plateformes de « crowdfunding »  actuellement en service sur Internet.

Si cette stratégie de financement reste pour l’instant marginale quant aux projets de recherche, il y a fort à parier qu’elle deviendra, bientôt, une solution crédible et prisée à certains problèmes de financement.

Cependant, cette méthode est – et doit impérativement rester – une mesure palliative. Elle ne saurait être un moyen durable de financement de la recherche, clef de voûte de l’innovation de demain, garante de notre compétitivité économique et intellectuelle. L’enjeu politique et social d’une recherche n’est pas équivalent à celui d’un album de musique ! Mais l’on saluera dans les deux cas, au sein d’une Fondation qui privilégie l’innovation, le caractère imaginatif de toutes ces initiatives…

Claire Poncet

____________________

[1]  « Moldova mon amour ! » http://www.indiegogo.com/projects/moldova-mon-amour

[2] http://www.mymajorcompany.com/

 

 

 

Qu'en pensez-vous?